Autres sources de revenu de retraite

Les nombreux Canadiens qui ne participent pas à un régime de retraite à prestations déterminées tirent leur revenu de retraite de leur épargne et des pensions d’État. Dans votre cas, les principales sources de revenu de retraite sont votre rente du Régime des CAAT, vos pensions d’État (Régime de pensions du Canada et Sécurité de la vieillesse) et l’épargne personnelle comme vos REER ou les services acquis auprès d’autres régimes de retraite.

Le revenu de retraite total peut englober le revenu d’emploi, qu’il s’agisse d’un emploi à temps plein ou à temps partiel. Dans un avenir rapproché, il vous sera possible de travailler pour un employeur et de recevoir de lui en même temps une pension.

Vos rentes de l'État

Les régimes publics de retraite du Canada sont parmi les meilleurs au monde. Ils versent un revenu de retraite de base aux citoyens qui ont apporté une contribution financière ou autre à la croissance du pays. Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) est l'organisme qui gère les programmes fédéraux d'épargne-retraite : le Régime de pensions du Canada (RPC), la Sécurité de la vieillesse (SV), le Supplément de revenu garanti (SRG) et l'Allocation. Plusieurs provinces ont aussi leur propre régime. Celui de l'Ontario s'appelle le Régime de revenu annuel garanti (RRAG).

Bien des retraités tirent le gros de leur revenu des régimes publics. L'objectif de ces régimes n'est toutefois que de compléter l'épargne personnelle et les régimes d'employeur. Il faut donc pouvoir compter sur toutes ces sources pour se constituer un revenu stable pendant la retraite.

Régime de pensions du Canada (RPC)

Le RPC vous garantit une pension si vous avez travaillé au Canada après l'âge de 18 ans. Son montant est établi d'après la durée et le montant des cotisations que vous et vos employeurs ont versées au RPC pendant votre carrière. La pension intégrale est servie à partir de 65 ans, mais vous pouvez toucher une somme réduite dès 60 ans.

Le Régime des CAAT tient compte de votre pension du RPC. À noter cependant que c'est à vous de faire la demande de cette pension et de fixer le début de ses versements. Présentez votre demande à RHDCC au moins six mois avant le moment où vous voulez toucher vos versements de rente.

Le RPC vous envoie, sur demande, un État des cotisations qui (comme le relevé annuel du Régime des CAAT) indique les cotisations que vous avez versées et la pension qui vous sera servie. Vous pouvez demander cet État une fois par an au maximum pour vos projets de retraite.

Sécurité de la vieillesse (SV)

La Sécurité de la vieillesse vous garantit une prestation minimum si vous êtes citoyen ou résident autorisé du Canada et avez 65 ans ou plus. Cette prestation ne dépend pas de vos antécédents professionnels, et vous n'avez pas besoin d'être à la retraite pour la toucher. Même si vous n'avez jamais travaillé au Canada, vous pouvez la recevoir si vous répondez à certaines conditions en matière d'âge et de résidence. En règle générale, son montant dépend de la durée de votre séjour au Canada : il est d'autant plus élevé que la durée de votre résidence est plus longue. Si votre revenu dépasse un certain plafond, vous serez tenu de rembourser tout ou une partie des prestations reçues.

Vous devez faire la demande de la prestation de la SV au moins six mois avant la date à laquelle vous voulez la toucher. Si vous faites votre demande après 65 ans, vous pourrez toucher jusqu'à concurrence de 11 mois de paiements rétroactifs. Présentez donc votre demande dès que possible. La prestation de la SV est servie une fois par mois et elle est indexée tous les trois mois en fonction de l'inflation.

La SV est indexée tous les trois mois en fonction de l'inflation.

Prenez note que l'âge d'admissibilité augmentera graduellement de 65 à 67 à partir d’avril 2023. Si vous êtes né avant le mois de mars 1958, vous serez admissible à la rente SV à l’âge de 65 ans. Si vous êtes né après cette date, votre âge d'admissibilité augmentera. Pour ceux qui sont nés après le mois de février 1962, votre âge d'admissibilité est de 67 ans.

Supplément de revenu garanti (SRG)

Vous pouvez prétendre au SRG si, après 65 ans, vous bénéficiez de la SV mais tirez très peu de revenu, ou aucun revenu, d'autres sources. Son montant est calculé d'après votre revenu et celui de votre conjoint. Pour le toucher, vous devez en faire la demande, renouvelable tous les ans.

Le SRG est ajouté à votre mensualité de la SV et est indexé tous les trois mois. Si votre revenu annuel dépasse un certain plafond, ou si vous ne renouvelez pas votre demande, le versement du SRG cesse.

Allocation et Allocation au survivant

L'Allocation est destinée aux couples qui ne comptent que sur une seule rente lorsque le conjoint qui travaille prend sa retraite. Pour pouvoir la toucher, vous devez avoir entre 60 et 64 ans, être marié ou vivre en union libre. En outre, il faut que votre conjoint remplisse les conditions de la SV et du SRG. De plus, vous devez être citoyen ou résident autorisé du Canada et répondre à certaines conditions de résidence.

L'Allocation est calculée d'après le revenu combiné des conjoints. Pour la toucher, il faut en faire la demande, renouvelable tous les ans.

L'Allocation au survivant est servie à la personne âgée qui remplit les conditions de l'Allocation, mais dont le conjoint est décédé. Elle est calculée d'après le revenu du conjoint survivant. Si, pendant le service de l'Allocation au survivant, vous vous mariez ou vous commencez à vivre en union libre, vous perdez votre droit à cette prestation. À l'âge de 65 ans, tant l'Allocation que l'Allocation au survivant cessent et sont normalement remplacées par la prestation de la SV.

Régime de revenu annuel garanti (RRAG)

Le RRAG est administré par le ministère des Finances de l'Ontario. Il ressemble aux programmes offerts dans d'autres provinces. Il garantit un revenu minimum aux Ontariens et Ontariennes qui ont plus de 65 ans et dont le revenu tombe en dessous d'un certain niveau. Pour en bénéficier, vous devez remplir des conditions de résidence et toucher les prestations de la SV et du SRG. Vous n'avez cependant pas besoin d'en faire la demande : votre droit à cette prestation est déterminé chaque année d'après votre déclaration de revenus. Pour en savoir davantage, visitez le site Web du ministère des Finances.

Séjours à l'étranger

Le Canada a conclu avec plusieurs pays un accord de sécurité sociale qui facilite le versement des prestations publiques. Grâce à l'accord, vous pouvez faire valoir vos séjours et activités professionnelles à l'étranger pour remplir les conditions du RPC ou de la SV au Canada en ce qui concerne les cotisations ou la résidence respectivement. Ainsi, un séjour fait aux États-Unis après l'âge de 18 ans peut être reconnu comme période de résidence au Canada. Les cotisations versées au programme de pensions des États-Unis comptent également pour le RPC, ce qui vous permet de bénéficier de prestations canadiennes.

Bon nombre des accords ont des effets réciproques. Ainsi, si vous avez vécu et travaillé dans un pays étranger sans avoir rempli les conditions d'admissibilité de son régime de retraite, vous pouvez y appliquer les périodes de cotisations au RPC. Le site Web de Service Canada donne des précisions sur les accords que le Canada a conclus avec d'autres pays, notamment les États-Unis, l'Allemagne, l'Irlande et la Barbade.

Lorsque vous réunissez les conditions du RPC et de la SV, vous pouvez toucher à l'étranger les prestations garanties par ces programmes. Vous risquez cependant de perdre votre droit à ces sommes si votre séjour s'étend au-delà de six mois. Vous envisagez vous établir à l'étranger? Renseignez-vous auprès de RHDSC.

Planification budgétaire

Veuillez noter que les prestations d’État, telles que celles du RPC et de la SV, sont versées au cours des trois derniers jours ouvrables de chaque mois. Quant à la pension du Régime des CAAT, elle est versée le premier jour ouvrable de chaque mois. Le versement de vos prestations de retraite fera donc l’objet d’un étalement mensuel.