À quels autres avantages puis-je m’attendre?

Votre rente comprend deux précieuses prestations additionnelles prenant la forme d’une protection contre l’inflation et d’une prestation de conjoint survivant.

Protection contre l’inflation

Votre rente du Régime de retraite des CAAT prévoit une certaine protection contre l’inflation, qui est calculée en fonction de la variation de l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente.

Travaillez-vous à temps plein ou à titre contractuel?

Le Régime de retraite des CAAT lance DBplus, une nouvelle conception de régime de retraite à prestations déterminées conçue pour les employés autres que régulier à temps plein (AQRTP) qui travaillent à temps partiel ou à titre contractuel. DBplus offre une rente viagère sure, et plus encore. Tous les participants AQRTP passeront à DBplus le 1er janvier 2019.

Visitez la page DBplus pour découvrir comment DBplus maximisera les rentes viagères des participants AQRTP. Pendant que vous y êtes, visionnez les vidéos et inscrivez-vous aux webinaires à venir pour en apprendre davantage.

La protection contre l’inflation est cumulative

Lorsqu’elle est accordée, la protection contre l’inflation est ajoutée le 1er janvier à votre rente viagère, et ce nouveau montant constitue votre nouvelle rente viagère. Bref, tous les ans, une nouvelle protection contre l’inflation vient s’appliquer sur la protection de l’année précédente et sur votre pension.

Vos années de service comptent

Les années durant lesquelles vous avez accompli votre service validable sont le principal facteur pris en compte dans le calcul de l’augmentation à laquelle vous avez droit au titre de la protection contre l’inflation. Il existe trois périodes distinctes selon lesquelles le service validable fait l’objet d’un traitement différent :

  • Pour la partie de votre rente acquise après 2007, les hausses de la protection contre l’inflation dépendent du niveau de capitalisation du Régime : ces hausses seront appliquées selon la capacité de payer du Régime. Depuis son instauration, la protection conditionnelle contre l’inflation a toujours été accordée.
  • Pour la partie de votre rente acquise entre 1992 et 2007, les hausses de la protection contre l’inflation sont garanties.
  • Pour la tranche de votre rente acquise avant 1992, il n’existe pas de protection l’inflation.

 

Nous vous aviserons de toute hausse

Tous les ans, au mois de décembre, nous envoyons une lettre aux participants retraités qui explique en détail, le cas échéant, l’augmentation de leur rente pour l’année qui vient. Vous recevrez également le relevé annuel du participant retraité, qui énonce votre hausse de la protection contre l’inflation, d’après vos années de service. 

Les rentes dont le versement a débuté moins de 12 mois avant la hausse du 1er janvier seront augmentées de façon proportionnelle. Les années suivantes, la hausse intégrale sera appliquée.

 

Méthode de calcul de la protection contre l’inflation

Les hausses de protection contre l'inflation sont basées sur 75 % de l'IPC jusqu'à concurrence de 8 %. Ces dernières années, qui ont été caractérisées par un faible taux d'inflation, la hausse a rarement dépassé les 2 %. Si, au cours d’une année donnée, l'IPC n'a pas augmenté en septembre, les rentes n'augmenteront pas l'année suivante.

Nous vous aviserons de toute hausse

Tous les ans, au mois de décembre, nous envoyons une lettre aux participants retraités qui explique en détail, le cas échéant, l’augmentation de leur rente pour l’année qui vient. Vous recevrez également le relevé annuel du participant retraité, qui énonce votre hausse de la protection contre l’inflation, d’après vos années de service. 

Les rentes dont le versement a débuté moins de 12 mois avant la hausse du 1er janvier seront augmentées de façon proportionnelle. Les années suivantes, la hausse intégrale sera appliquée.

Méthode de calcul de la protection contre l’inflation

Les hausses de protection contre l'inflation sont basées sur 75% de l'IPC jusqu'à concurrence de 8%. Ces dernières années, qui ont été caractérisées par un faible taux d'inflation, la hausse a rarement dépassé les 2 %. Si, au cours d’une année donnée, l'IPC n'a pas augmenté en septembre, les rentes n'augmenteront pas l'année suivante.

Prestations de survivant

L’autre précieuse prestation qui accompagne votre pension est la rente de survivant.

Prestations de survivantVotre pension inclut une rente viagère à votre conjoint survivant admissible qui est égale à 60 % de la rente viagère que vous touchiez à la date de votre décès. La rente de survivant est protégée contre l’inflation de la même façon que votre rente viagère.

Si vous avez un conjoint à votre départ à la retraite, vous pouvez opter pour la rente de survivant par défaut de 60 %, ou une rente de survivant de 75 %. Si vous choisissez la rente de survivant de 75  %, votre rente viagère sera assujettie à une réduction actuarielle pour tenir compte du cout plus élevé de la rente de survivant, et cette réduction sera permanente.
 

Conjoint après le départ à la retraite

Si vous n’aviez pas de conjoint admissible à votre départ à la retraite, mais que vous en avez un pendant la retraite, cette personne peut toucher une rente de survivant de 60 %.

Outre ces prestations, le Régime des CAAT offre une garantie de 60 mois. La garantie de 60 mois pourrait donner lieu à un paiement forfaitaire à votre bénéficiaire, mais seulement si vous décédez en début de retraite sans un conjoint ou des enfants admissibles. En vertu de la garantie de 60 mois, le montant total qui vous sera versé de votre vivant, et qui sera versé à vos survivants advenant votre décès, ne peut être inférieur à 60 fois votre première rente mensuelle. Cela signifie que si vous décédez avant la fin des 60 mois qui suivent votre départ à la retraite et que vous n’avez aucun conjoint ou enfant admissible ,le bénéficiaire désigné touchera un montant correspondant au solde de 60 fois le versement initial de la rente moins la partie qui vous a déjà été versée ou qui a été versée en votre nom.

Pour plus de détails au sujet des prestations de survivant, consultez la page Prestations de survivant
 

Planification successorale – Testaments et assurance

Lorsque vous examinerez la désignation de vos bénéficiaires en vertu du Régime de retraite des CAAT, il conviendrait que vous passiez en revue votre testament pour en déterminer l’actualité. Si vous n’avez pas revu votre testament depuis que vos enfants ont atteint 18 ans, prenez le temps de le mettre à jour. Ainsi, vous vous assurerez que vos proches sont protégés advenant votre décès. Il ne faut pas nommez votre bénéficiaire du Régime de retraite des CAAT dans votre testament. Le formulaire Changement de données ou de bénéficiaire du Régime des CAAT représente la meilleure façon de désigner votre bénéficiaire.

Vous pourriez également profiter de l’occasion pour examiner vos besoins en assurances. Tenez compte de toutes vos polices d’assurance – assurance vie, assurance de biens et assurance automobile. Vous pourriez être admissibles à des rabais accordés aux ainés. Lorsque vous partirez à la retraite, vous pourrez également choisir parmi une gamme de régimes d’assurance soins médicaux, ce qui vous permettra de conserver une assurance médicaments, et davantage. Vous déciderez de la composition de ce régime avec votre employeur à votre départ à la retraite. Nous vous recommandons de vérifier vos besoins à long terme en assurance maladie afin de déterminer la police qui vous convient le mieux. Vu que ces polices sont entièrement payées par les participants, vous aurez avantage à demander au service des ressources humaines de votre employeur d’en déterminer le cout.