Planification de la retraite - vidéos sur demande

 

Vidéo no 1 - Ma pension est-elle sécure?

Saviez-vous que les régimes PD ne profitent pas uniquement qu’à leurs participants? Consultez la page Devenez champion des régimes de retraite, à la rubrique À propos de nous de notre site Web pour savoir en quoi les régimes PD aident les participants à obtenir un revenu de retraite stable et adéquat, en plus d’être avantageux pour l’économie canadienne.

Transcription en français

Question 1 : Ma pension est-elle sure?

En un mot, la réponse est oui. Mais comment pouvons-nous l’affirmer?

Examinez le graphique. La colonne à gauche illustre la valeur de toutes les rentes promises aux participants.

Selon le rapport d’évaluation de 2018, le Régime des CAAT est capitalisé à hauteur de 118 %. Cela veut dire que, pour chaque dollar de rente promis aux participants, 1,18 $ a été mis de côté à cet effet.

Le Régime dispose d’une réserve de financement supérieure à milliards de dollars qui constitue une protection contre les imprévus. De cette façon, la stabilité de vos cotisations et la solidité de votre rente sont assurées.

Cela est possible, car le Régime des CAAT est un régime de retraite à prestations déterminées, ce que l’on appelle un régime PD. Cela signifie que vous aurez un revenu sûr à la retraite et toucherez une rente viagère calculée à l’aide d’une formule.

À peine un Canadien sur six participe à un régime à prestations déterminées.

Vous avez probablement entendu parler de l’autre type de régime de retraite, soit celui à cotisations déterminées, ou régime CD.

Ce type de régimes fonctionne comme un compte d’épargne, en ce sens que les participants versent des cotisations et sont responsables d’investir les fonds et de payer les frais connexes.

En fin de compte, leur revenu de retraite repose sur les gains réalisés par leurs investissements. Si les marchés financiers subissent une baisse juste avant le départ à la retraite, ils pourraient ne pas pouvoir prendre leur retraite à ce moment. Et dans le pire des scénarios, la rente d’un participant à un régime CD pourrait s’épuiser avant son décès.

Un régime PD équivaut, pour l’essentiel, à la promesse d’une pension. Votre rente sera calculée au moyen d’une formule reposant sur vos gains, vos années de service et votre âge.

En tant que participant au Régime des CAAT, vous n’avez pas à vous préoccuper d'investissements, ou être un spécialiste des marchés pour investir vos cotisations au Régime. Et vous toucherez votre rente chaque mois jusqu’à votre décès, peu importe votre âge à ce moment.

Avec le Régime des CAAT, vous versez une cotisation mensuelle à chaque période de paie, et c’est tout.

Grâce à ces caractéristiques du régime de PD, vous avez la sécurité, la confiance et la certitude nécessaires pour planifier votre retraite.

Le Régime des CAAT est un régime de retraite conjoint. Il est dirigé par les représentants des participants et des employeurs, lesquels se partagent la responsabilité du fonctionnement du Régime. Les administrateurs du Régime partagent les objectifs suivants : la sécurité des prestations, la stabilité de cotisations et l’équité entre les participants.

Ces prestations sont financées en parts égales par les cotisations des employeurs et des employés : les couts et les risques sont ainsi partagés.

Les décisions de financement sont prises de manière à assurer en permanence la stabilité des prestations. En bref, il s’agit d’un modèle efficace qui offre des rentes garanties et stables à ses participants.

Merci d’avoir été là. N'hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Ma pension vaut-elle plus que mes cotisations? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions.

Vidéo no 2 – Ma pension vaut-elle plus que mes cotisations?

Saviez-vous que le revenu des placements finance la majorité des prestations du Régime des CAAT?

Regardez la vidéo Les cotisations améliorent la sécurité des prestations pour savoir comment vos cotisations et les placements concourent à la viabilité du Régime.

Transcription en français

Question 2 : Ma pension vaut-elle plus que mes cotisations?

Vous versez des cotisations au Régime à chaque période de paie. Elles vous semblent peut-être élevées, mais il est couteux d’avoir un revenu constant à la retraite.

Mais il est tout à fait légitime de se demander si « ma pension vaut plus que mes cotisations».

Il faut répondre résolument par l'affirmative.

En règle générale, le total des versements de rente que le participant retraité moyen peut s’attendre de recevoir durant sa retraite pourrait atteindre huit fois le total de ses cotisations.

Voici un exemple qui vous donnera une meilleure idée du fonctionnement du régime.

Vous verserez des cotisations au Régime tant que vous travaillez et accumulez des années de service.

Une fois à la retraite, vous toucherez chaque mois une rente qui vous sera versée la vie durant.

Dans les cinq années après la retraite, le total de cette rente mensuelle correspondra en moyenne au total des cotisations versées par le participant.

Mais en fait, vous avez nettement plus que cela, car sur toute la durée d'une retraite moyenne, le participant touchera des centaines de paiements.
Le participant moyen au Régime des CAAT prend sa retraite à 62 ans et vit jusqu’à 90 ans. Cela représente une rente versée pendant 28 ans.

Après 28 ans, la valeur cumulée d’une rente viagère est plus de sept fois la somme des cotisations. Et la rente est versée la vie durant, si bien que, quelle que soit la durée de vie du participant, la rente lui sera toujours versée.

Lorsque vous prenez en compte la valeur des hausses au titre de la protection contre l’inflation et la rente viagère offerte au conjoint survivant admissible, la participation devient encore plus avantageuse – près de huit fois la somme des cotisations versées.

Il s’agit là d’un avantage exceptionnel.

Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Combien d’argent ai-je besoin à la retraite? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions. .

Vidéo no 3 – Combien d’argent ai-je besoin pour ma retraite?

Que voulez-vous faire à la retraite?

Assurez-vous de consulter la page Planification de la rente, ce qui facilitera votre préparation à la retraite.

Transcription en français

Question 3 : Combien d’argent ai-je besoin à la retraite?

La première étape consiste à déterminer le genre de train de vie que vous prévoyez mener à la retraite, car cela aura une incidence directe sur le montant d’argent dont vous aurez besoin.

Vous devez établir ce que seront vos dépenses après votre départ à la retraite pour vous assurer que votre rente sera suffisante.

Vous pensez peut-être que vous devez remplacer la totalité de votre revenu d’avant la retraite, ou encore vous vous demandez quel pourcentage de celui-ci vous sera nécessaire pour la retraite dont vous rêvez.

Les experts les plus fiables sont ceux qui préconisent un taux de remplacement du revenu se situant entre 50 % et 70 %, en fonction du train de vie que vous envisagez.

Le Régime des CAAT ne constitue pas votre seule source de revenus à la retraite, mais il en est une composante essentielle pour atteindre votre objectif, quel qu’il soit. Il s’ajoute aux prestations gouvernementales, à vos épargnes et à tout autre régime de retraite auquel vous avez participé pendant votre carrière. Alors, comment déterminer le montant de votre revenu d’avant la retraite qu’il vous faut remplacer?

Faisons maintenant la connaissance de Rita, notre employée fictive pour notre présentation.

Rita a 55 ans et elle a accumulé 24 années de service dans le Régime.

Rita planifie sa retraite et se demande quel devrait être le montant de son revenu de remplacement.

Nous devons d’abord examiner un talon de paie typique. Vous y trouverez une colonne avec le revenu, et une autre avec les déductions.

Vous payez de l’impôt sur le revenu, et vous cotisez au Régime de pensions du Canada (RPC), au régime d’assurance-emploi et au Régime des CAAT. Vous avez peut-être aussi des déductions pour l’assurance et d’autres services. Après déduction de tous ces montants, vous obtenez le salaire net.

Faisons maintenant une petite comparaison avec le revenu à la retraite.

Que reste‑t‑il? La colonne pour le revenu y est toujours, mais il s’agit maintenant du revenu de retraite. Celui-ci est imposable, mais généralement à un taux moindre.

Quels montants n’y sont plus? Les cotisations au régime de retraite et au RPC. Ces montants réduisent sensiblement votre salaire net. À titre d’employé, vous versez des cotisations au Régime des CAAT qui représentent environ 12 % de votre salaire, ainsi que des cotisations d’environ 5 % au RPC sur vos salaires en dessous de 55 900 $. Toutes les autres retenues, comme la cotisation d’assurance-emploi, la cotisation syndicale et les primes disparaissent également.

À la retraite, vous passerez de l’épargne-retraite au plaisir de la dépenser.

Ce que le talon de paie n’inclut pas, ce sont les dépenses quotidiennes liées au travail, comme les frais de déplacement, le stationnement, la tasse de café du matin, etc. Ces dépenses seront probablement différentes à la retraite.

Veuillez toutefois noter qu'alors que certaines dépenses cesseront, d’autres vont commencer.

Par exemple, vos primes d’assurance maladie sont probablement payées presque en totalité par votre employeur à l’heure actuelle, mais vous devrez assumer cette dépense à la retraite.

Il est bon de penser à tout cela lors de la planification de votre retraite.

Voici le plan de retraite que Rita a établi. Elle veut un revenu de remplacement qui correspond à 60 % de son salaire maximal actuel, soit 77 500 $.

Au fur et à mesure que nous étudierons les exemples de planification, nous verrons si Rita peut atteindre son objectif.

Si vous en êtes aux premières étapes de votre planification, essayez de noter toutes vos dépenses pendant au moins un mois, afin d’avoir une idée de celles qui prendront fin à la retraite.

Par exemple, si vous avez un prêt hypothécaire, l’aurez-vous remboursé lorsque vous prendrez votre retraite? Vos enfants seront‑ils encore à la maison?

Une fois que vous connaitrez mieux vos dépenses à la retraite, vous pourrez plus aisément déterminer le montant du revenu de remplacement.

Une chose importante à retenir : il n’y a que vous qui pouvez déterminer le montant de votre revenu d’avant la retraite qu’il vous faut remplacer.

Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Quand puis-je partir à la retraite? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions. .

Vidéo no 4 – Quand puis-je partir à la retraite?

Vous vous demandez quand VOUS pouvez partir à la retraite?

Votre Relevé annuel indique votre date de retraite normale ainsi que les premières dates prévues auxquelles vous pourrez toucher une pension avec ou sans réduction.

Le Manuel des participants donne de plus amples informations sur les dates possibles de départ à la retraite. Téléchargez-en une copie dès aujourd’hui.

Transcription en français

Avant de commencer, je tiens à préciser que des dispositions sur la retraite anticipée différentes s’appliquent aux participants qui commencent à toucher leur rente après avoir eu droit à une rente différée. Vous trouverez au bas de cette page Web des liens utiles pour obtenir d’autres renseignements sur l’obtention d’une rente différée.

Question 4 : Quand puis-je partir à la retraite?

Vous êtes la seule personne apte à déterminer quel est le meilleur moment de partir à la retraite. Cela dit, vous devez connaitre certains éléments pour prendre cette décision, notamment le montant de votre revenu et le moment auquel vous pourrez commencer à le toucher.

Examinons d'abord les options de départ à la retraite et les avantages des dates clés de départ à la retraite.
Le Régime offre diverses dates de retraite et, selon le moment de votre départ à la retraite, vous avez différentes options.

Il existe trois types de retraites : ANTICIPÉE, NORMALE et APRÈS 65 ANS. Chacun a ses avantages et ses options.
La date de retraite normale, c'est-à-dire la dernière journée du mois de votre 65e anniversaire, constitue la date de retraite par défaut. En fait, la « retraite normale » n’existe pas : il s’agit uniquement d’une expression utilisée par le secteur des retraites. Il n’est pas obligatoire de prendre sa retraite à 65 ans, et ce n’est pas non plus la date de retraite de la moyenne des participants du Régime. « Retraite normale » veut dire qu’à 65 ans, qu’importe le nombre d’années de service que vous aurez accomplies, vous pourrez partir à la retraite et toucher une rente sans réduction.

Un grand nombre de personnes souhaitent prendre leur retraite avant 65 ans. Si vous prenez votre retraite avant l’âge de 65 ans, c'est donc une retraite anticipée.

Tous les participants peuvent toucher une rente anticipée dès l’âge de 55 ans. Si vous êtes âgé d’au moins 50 ans et que vous comptez au moins 20 années de service, vous pouvez prendre une retraite anticipée.
Enfin, si vous travaillez après 65 ans, votre date de retraite est repoussée et votre rente s’accroitra tant que vous avez un emploi et cotisez au Régime.

Par contre, au plus tard à la fin de l’année où vous aurez 71 ans, vous devez commencer à toucher votre pension même si vous continuez à travailler, comme l’exige la Loi de l’impôt sur le revenu.

Le Régime des CAAT offre donc une grande souplesse, avec une période de 21 ans pendant laquelle prendre votre retraite, soit dès l’âge de 50 ans jusqu’à 71 ans. Si vous prenez une retraite anticipée, vous toucherez votre rente pendant une plus longue période. Par contre, si vous travaillez plus longtemps, votre rente sera plus élevée. Voilà pourquoi nous recommandons, dans le cadre du processus décisionnel, de réfléchir au revenu dont vous aurez besoin à la retraite.

Examinons maintenant les avantages de chaque type de retraite.
Si vous prenez une retraite anticipée, vous toucherez une prestation de raccordement. Cette rente supplémentaire, qui repose sur une formule, vous sera versée à compter de la date de votre retraite anticipée (quelle qu’elle soit) et cessera à votre 65e anniversaire de naissance, contrairement à votre pension viagère, que vous toucherez la vie durant.

Il existe deux types de retraites anticipées : avec réduction et sans réduction.

Vous pourriez avoir droit à une pension anticipée sans réduction si le total de votre âge et de vos années de service dépasse un certain seuil.
Cette date, soit celle à laquelle vous avez droit à une rente sans réduction, est désignée sous le nom de chiffre magique et obtenue de deux façons :

La première est la règle des 60/20 : si vous êtes âgé d’au moins 60 ans et que vous comptez au moins 20 années de service, vous avez droit à une rente anticipée sans réduction.

La deuxième est le Facteur 85 : si la somme de votre âge et de vos années de service est supérieure ou égale à 85, vous avez droit à une rente anticipée sans réduction.

Si votre rente n’est pas réduite, votre prestation de raccordement ne le sera pas non plus.

Veuillez noter qu’un participant qui commence à toucher sa rente différée n’est pas admissible à une rente sans réduction avant sa date de retraite normale.

Si vous n'êtes pas admissible à une rente anticipée sans réduction, vous pouvez tout de même prendre une retraite avec une rente réduite, car vous toucherez un plus grand nombre de paiements au cours de votre vie. La réduction est calculée en prenant votre date de retraite anticipée avec réduction et en comptant le nombre d’années jusqu’à la date où vous seriez admissible à la retraite anticipée sans réduction si vous aviez continué à travailler. Nous multiplions ensuite ce nombre d’années par 3 % et réduisons  votre rente viagère et votre prestation de raccordement du taux résultant.

Supposons par exemple qu’il y a un écart de quatre ans entre la date de la retraite anticipée avec réduction et la première date de la retraite anticipée sans réduction : ces quatre années sont multipliées par le taux de 3 %, ce qui donne une réduction de 12 % de la rente.

Le Régime offre ce faible taux de réduction, car cela vous assure une certaine flexibilité en cas de situation imprévue et que vous devez cesser de travailler plus tôt que prévu.

Je vous signale également que si vous commencez à toucher votre pension après avoir été un participant ayant une rente différée, les facteurs de réduction de cette rente ne seront pas les mêmes. Sous la vidéo, vous trouverez des liens à des sources d’information sur la façon de toucher votre rente si vous avez le statut de participant ayant droit à une rente différée.

Selon l’Indice de mieux-être des Canadiens établi par la Sun Life, 7 Canadiens sur 10 prennent une retraite anticipée, principalement pour des raisons de santé.

La retraite anticipée est une disposition appréciée des participants du Régime des CAAT et elle constitue un moyen économique d’offrir aux participants flexibilité et sécurité. C’est pourquoi les administrateurs du Régime tiennent à offrir ces options. Cette disposition vous permet de choisir la date de votre départ à la retraite en fonction de vos besoins personnels, et vous procure un certain confort si vous décidez finalement de partir à la retraite plus tôt que prévu.

Quels sont les avantages de partir à la retraite à la date normale ou de travailler après 65 ans?

Plus longtemps vous travaillez, plus votre rente sera élevée. Pour les personnes qui ne sont pas prêtes à partir à la retraite, continuer à travailler s’avère une bonne option et permet de continuer à cotiser pour la pension. Dès que vous avez 65 ans, la prestation de raccordement cesse, mais vous pouvez commencer à toucher toutes vos rentes de l’État.

Que se passe‑t‑il si vous avez commencé à toucher votre rente et décidez par la suite de retourner au travail pour un employeur participant?

Si vous êtes âgé de moins de 65 ans et revenez au travail à temps plein, vous ne toucherez plus votre rente et vous recommencerez à verser des cotisations au Régime.

Si vous êtes âgé de moins de 65 ans et revenez au travail à temps partiel ou pour un contrat, OU si vous avez plus de 65 ans et recommencez à occuper un emploi, vous pouvez cesser de toucher votre pension et cotiser à nouveau au Régime, ou continuer à toucher votre rente et ne pas cotiser.

Nous avons fait la connaissance de Rita dans la vidéo no 3. Rita s’inquiète des répercussions de la cessation de son emploi et de prendre une retraite anticipée avec réduction.
Étant donné qu'elle a 55 ans et 24 années de service, Rita peut toucher une rente anticipée. Tous les participants y sont admissibles dès l’âge de 55 ans.

Rita est-elle admissible à une rente sans réduction? Vu que la somme de son âge et de ses années de service égale 79, elle ne satisfait pas au facteur 85. Et bien qu’elle ait accompli 24 années de service, elle n’est pas encore âgée de 60 ans, si bien qu’elle ne répond pas non plus à la règle 60/20.

C'est donc une option de rente anticipée réduite. Pour avoir une explication détaillée du calcul de sa réduction, regardez la vidéo sur la question cinq.

Le Relevé annuel du participant est l’outil de planification le plus pratique que vous puissiez avoir.

La date normale de la retraite, c’est-à-dire la fin du mois de votre 65e anniversaire, est inscrite sur le Relevé de chaque participant. Le Relevé indiquera également la première date à laquelle vous pouvez prendre votre retraite avec réduction de rente (si elle n’est pas déjà passée).
Enfin, si vous êtes admissible à une rente anticipée sans réduction, la date à laquelle vous aurez le chiffre magique sera également indiquée sur le Relevé.

Le Relevé mentionne aussi la valeur de la pension que vous avez acquise à la fin de l’année précédente.

Si vous travaillez toujours, votre pension aura déjà augmenté à l’heure où vous recevrez le Relevé.

Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Quel sera le montant de ma rente? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions. .

Vidéo no 5 – Quel sera le montant de ma pension?

Vous n’avez pas besoin de mémoriser cette formule!

La Calculatrice de la rente, qui se trouve sur notre site Web, vous permet de modéliser votre retraite en fonction de la date ou de l’âge que vous choisissez.

Si vous prévoyez de prendre votre retraite d’ici cinq ans, communiquez avec nous pour que nous vous donnions une estimation officielle, pour un maximum de trois différents scénarios.

Transcription en français

Avant de commencer, je tiens à préciser que des dispositions sur la retraite anticipée différentes s’appliquent aux participants ayant une rente différée. Vous trouverez au bas de cette page Web des liens utiles pour obtenir d’autres renseignements sur l’obtention d’une rente différée.

Question 5 : Quel sera le montant de ma rente?
Pour savoir à quel âge vous pourriez prendre votre retraite, vous devez connaitre le montant de votre rente.
 Le montant est calculé à l’aide de cette formule qui, comme vous pouvez le voir, ne tient pas compte des cotisations, du rendement des investissements ou des taux d’intérêt. La rente est calculée à l’aide de vos gains, de vos années de service ouvrant droit à pension et de votre âge.

Évidemment, vous n’avez pas besoin de mémoriser la formule ou d’en connaitre le fonctionnement, mais nous avons constaté qu’un bon nombre de participants sont curieux; voici donc une brève explication.

Les cases en vert représentent les gains. Nous utilisons votre salaire maximal moyen admissible, c'est-à-dire la moyenne des gains au cours des cinq années consécutives pendant lesquelles votre salaire était le plus élevé. C’est ce que l’on appelle le SMMA. Le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (MGAP) est le plafond de revenu en fonction duquel vous êtes tenus de cotiser au Régime de pensions du Canada (RPC).

Pour tous les employés, le salaire gagné jusqu’à concurrence du SMMA est multiplié par un facteur de 1,3 % et la tranche des gains supérieure est multipliée par un facteur de 2 %. Le facteur de 0,7 % sert à calculer votre prestation de raccordement.

Tous ces montants sont ensuite multipliés par le total de votre service accumulé avec le Régime.

Enfin, nous utilisons l’ajustement pour retraite anticipée, c’est-à-dire la réduction de 3 % que nous avons étudiée dans la vidéo précédente « Quand puis-je partir à la retraite? ». Si votre rente anticipée n’est pas réduite, l’ajustement est de 100 %, car vous toucherez la rente intégrale. Si votre rente est réduite, l’ajustement pour la retraite anticipée sera de 100 % MOINS le taux de réduction. Voici un exemple.

Revoici Rita, notre employée fictive des précédentes vidéos. Rita souhaite prendre une retraite anticipée avec réduction. Voyons comment sera calculée sa rente, afin qu’elle puisse décider si cela lui convient.

Dans tout cas de retraite anticipée, nous commençons par déterminer si le participant est admissible à une retraite anticipée sans réduction.

Rita a 55 ans, donc elle est admissible à la retraite. Elle compte 24 années de service, donc elle n'est pas admissible à une retraite anticipée sans réduction. Nous utilisons son âge et ses années de service pour déterminer l’ajustement de retraite anticipée.

N'oubliez pas que si vous n'êtes pas un participant ayant droit à une rente différée, la réduction sera de 3 % par année pour chaque année qui précède la première date à laquelle vous serez admissible à une rente sans réduction.

Nous calculons ensuite la réduction la plus faible possible pour Rita. Examinons les trois scénarios de réduction :

  • Le premier calcul établit son ajustement pour retraite anticipée selon l’âge (65 ans). Il manque 10 ans avant que Rita n’atteigne cet âge, et 3 % fois 10 ans font 30 %.
  • Le deuxième calcul établit la réduction en fonction du moment où elle sera admissible à la règle 60/20. Nous savons que Rita compte déjà plus de 20 années de service, alors nous prenons son âge. Il manque 5 ans avant qu'elle n’atteigne l’âge de 60 ans, et 3 % fois 5 ans font 15 %.
  • Le troisième calcul établit sa réduction en fonction du moment où elle sera admissible au facteur 85 (âge et années de service). Rita a 55 ans et elle a accumulé 24 années de service dans le Régime; elle a donc 79 « points ». Nous retranchons 79 de 85, pour un total de six. Nous divisons ce montant par 2 parce que chaque année vaut 2 points (comme Rita est une employée à temps plein, elle a deux « points » par année : un pour l’âge et un pour le service); soit 3 % fois 3 ans font 9 %.

Par conséquent, la rente et la prestation de raccordement de Rita seraient réduites de 9 %.
En utilisant ce taux à la formule de calcul de la rente aux fins de l’ajustement pour la retraite anticipée, cela donne 100 % moins 9 %. En raison de sa retraite anticipée, Rita touchera donc 91 % de sa rente. C’est son ajustement pour la retraite anticipée.
 Voici comment nous calculons la rente de Rita avec la formule.

Nous prenons son SMMA jusqu’au Maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (MGAP) moyen de 2018 (53 440 $), et le multiplions par le total de ses années de service et l’ajustement pour la retraite anticipée (91 %).
Donc si Rita prend sa retraite maintenant à 55 ans, sa rente viagère annuelle sera de 25 520 $, ou 2 126.67 $ par mois.
Mais ce n’est pas tout. Rita est admissible à une prestation de raccordement, une rente supplémentaire qui lui est versée dès la date de sa retraite anticipée jusqu’à ses 65 ans.

L’ajustement de 91 % pour la retraite anticipée s’applique également à cette prestation de rajustement, qui totalise 8 320 $ par année, ou 693.33 $ par mois..
Selon les calculs que nous venons d'expliquer, voici le revenu de retraite du Régime des CAAT que touchera Rita si elle prend sa retraite à 55 ans, avec une pension anticipée réduite.
Afin de prendre une décision, quels éléments Rita doit-elle prendre en considération?

Nous avons vu que le revenu de remplacement visé par Rita correspond à 60 % de son salaire maximal moyen admissible. Quelle part de son objectif lui procure la rente du Régime des CAAT si elle part à la retraite maintenant?

  • Avant 65 ans, Rita recevrait 2 820 $ par mois du Régime des CAAT; ce montant regroupe sa rente viagère ET sa prestation de raccordement.
  • Dès 65 ans, Rita recevrait 2 126.67 $ par mois du Régime des CAAT; il s'agit uniquement de sa rente viagère, puisqu'elle ne toucherait plus la prestation de raccordement.

Si nous comparons ces chiffres à son revenu avant la retraite, cela donne le résultat suivant. Avant 65 ans, le montant correspond à environ 44 %, et après, il correspond à environ 33 %.

Elle devra également tenir compte des répercussions des rentes de l’État et de ses économies sur son revenu avant de prendre une décision sur sa retraite.

Que se passe-t-il si Rita décide de travailler jusqu’à la première date à laquelle elle serait admissible à une rente non réduite?

Voici le revenu de retraite que recevra Rita du Régime des CAAT si elle prend sa retraite à 58 ans, c’est-à-dire avec une retraite anticipée sans réduction.

Sa rente serait de 31 300 $ par année, ou 2 608.33 $ par mois. Jusqu’à l’âge de 65 ans, Rita recevrait également une prestation de raccordement de 10 540 $ par année, ou 878.33 $ par mois.

Pourquoi sa rente augmente-t-elle?

Rita a obtenu six « points » de plus visant le facteur 85, car ses années de service et son âge se sont accrus de trois. La somme de l’âge (58) et du nombre d’années de service (27) donne 85. Rita peut donc avoir une retraite anticipée sans réduction.

Avec ces chiffres, elle s’approche du montant dont elle a besoin pour remplacer 60 % de son revenu avant retraite. Avant 65 ans, elle aura 54 % de son revenu avant la retraite. Après, lorsque cesse le versement de la prestation de raccordement, la rente du Régime des CAAT correspondra à 40 % de son revenu avant la retraite.

Un mot au sujet des hausses de salaire. Dans notre exemple, nous avons supposé que le salaire de Rita demeure constant à 77 500 $ de 55 à 58 ans. Nous avons également supposé que le MGAP demeure au niveau de 2018.

En fait, le salaire de Rita et le MGAP augmenteront probablement au fil du temps.

Et si Rita veut continuer à travailler? Si elle travaille jusqu’à l’âge de 62 ans, sera-t-elle plus près d’atteindre son objectif de revenu de remplacement?

À 62 ans, sa rente passerait à 35 910 $ par année, ou 2 992.50 $ par mois. Jusqu’à l’âge de 65 ans, Rita recevrait également une prestation de raccordement de 12 130 $ par année, ou 1 010.83 $ par mois.

Comme vous pouvez le voir, la croissance de sa rente se poursuit.

Ces données supposent également que le salaire de Rita ou le MGAP n’augmente pas. Étant donné que la date de retraite prévue est maintenant dans sept ans, les projections sont moins précises. À l’approche de son 62e anniversaire, Rita pourra réévaluer ces projections à l’aide de chiffres plus récents.

Dans la vidéo no 8, nous examinerons l’incidence des rentes gouvernementales sur le revenu total de Rita et comment elles l’aident à atteindre son revenu de remplacement visé.

Rita considère que le meilleur moment de sa retraite serait lorsqu’elle aura 62 ans. Avant ses 65 ans, elle reçoit la prestation de raccordement et dépasse son revenu cible pour la retraite, uniquement avec sa rente du Régime des CAAT.

Après 65 ans, lorsque cesse la prestation de raccordement, elle est tout près de son objectif, à 46 %.

Avec les rentes de l’État, elle atteindra aisément la fourchette du revenu cible. Nous examinerons les rentes de l’État dans la vidéo no 8.

Voici un autre conseil de spécialiste – Vous pouvez créer des scénarios semblables avec notre Calculatrice de la rente en ligne. Il vous suffit d’entrer quelques données, et le système calculera des estimations de votre rente, à la date ou à l’âge voulu.

Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Ma rente est-elle ajustée pour l’inflation? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions. .

Vidéo no 6 – Ma pension est-elle indexée sur l’inflation?

Vous vous demandez comment ce mécanisme fonctionne?

Regardez la vidéo Protection contre l’inflation à la rubrique Retraités de notre site Web, pour savoir comment les différentes périodes de service influent sur les pensions en cours de paiement.

Transcription en français

Question 6 : Ma rente est-elle ajustée pour l'inflation?

Avec la hausse constante du cout des biens et services, il est normal de se demander si le montant de la rente versée par le Régime conservera sa valeur pendant la retraite.

Le Régime verse une prestation de protection contre l’inflation, c’est-à-dire une hausse de votre rente, qui correspond à 75 % de l’augmentation annuelle de l’Indice des prix à la consommation (l’IPC).

Ces hausses annuelles s’appliquent aux rentes en cours de paiement et contribuent à préserver le pouvoir d’achat de votre rente.

Les années pendant lesquelles vous avez acquis des services dans le Régime sont déterminantes pour le calcul des hausses au titre de la protection contre l’inflation :

  • pour la tranche de votre rente acquise avant 1992, il n’existe pas de protection contre l’inflation;
  • pour les droits à pension acquis de 1992 à 2007, les hausses au titre de la protection contre l’inflation sont garanties et seront toujours payées;
  • pour les droits à pension acquis après 2007, la protection contre l’inflation est « conditionnelle », ce qui veut dire qu’elle est accordée lorsque le Régime est pleinement capitalisé. Elle sera toujours payée une fois ajoutée.

Le Régime est entièrement capitalisé à l’heure actuelle et la protection contre l’inflation pour le service acquis après 2007 sera ajoutée annuellement au moins jusqu’en 2019.

Voyons maintenant comment la protection contre l’inflation s’applique à la rente de Rita.

Rita a acquis des années de service au cours des trois périodes :

  • 4 % de son service ouvrant droit à pension a été accumulé avant 1992;
  • 67 % du service a été acquis entre 1992 et 2007;
  • les 29 % restants du service ont été accumulés après 2007.

Pour le calcul des hausses de la protection contre l’inflation,

  • le service acquis avant 1992 ne donne pas droit aux augmentations au titre de cette protection;
  • la rente visant la période 1992 à 2007 sera toujours admissible à cette hausse;
  • la rente accumulée après 2007 bénéficiera de la hausse lorsque le Régime est pleinement capitalisé.

En clair, 96 % de la rente de Rita bénéficie d’une hausse annuelle de la protection contre l’inflation.

Les ajustements au titre de l’inflation sont cumulatifs. Tous les ans, une nouvelle protection contre l’inflation s’ajoute à la protection de l’année précédente et à la rente.

Le graphique montre l’effet de la protection contre l’inflation pendant les 15 dernières années. Dans cet exemple, nous supposons que le participant n’a acquis aucun service avant 1992 et qu’il bénéficie de la protection contre l’inflation pour la totalité des années de service acquises.

La ligne bleue au bas représente la rente annuelle initiale de 22 000 $. Sans la protection de l'inflation, la rente n'augmente pas.

La ligne verte au haut représente la rente et la protection contre l’inflation, qui dépasseront 28 000 $ en 2018. La partie en pointillé de la ligne verte est une projection de la rente jusqu’en 2033, illustrant son augmentation possible si les taux de protection contre l’inflation au cours des 15 prochaines années sont les mêmes que ceux des 15 dernières années.

Vous pouvez voir clairement l’incidence favorable de la protection contre l’inflation sur le pouvoir d’achat.

Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Qu’arrive‑t‑il de ma rente après mon décès? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions. .

Vidéo no 7 – Qu’en sera-t-il de ma pension après mon décès?

Votre pension s’accompagne de prestations de survivant, qu’importe le moment de votre décès

Pour de l’information sur les prestations de survivant avant le départ à la retraite, consultez la page Prestations de survivant à la rubrique Participants de notre site Web, ou téléchargez la brochure Protection de vos proches.

Ne manquez pas de consulter votre Relevé annuel pour vous assurer de l’exactitude des renseignements concernant votre conjoint et votre bénéficiaire. Pour nous informer de tout changement, remplissez le formulaire Modification des renseignements sur le participant.

Transcription en français

Question 7 : Qu’arrive-t-il de ma pension après mon décès?

Le Régime est conçu afin d’offrir aux participants une rente viagère sure jusqu’à leur décès ET de verser une rente viagère au conjoint admissible après le décès du participant.

Si vous avez un conjoint admissible et que vous décédez avant lui, celui-ci touchera pour le reste de sa vie une rente correspondant à 60 % de votre rente.

La rente du survivant est établie d’après le dernier versement de la rente et comprend la protection contre l’inflation, mais non la prestation de raccordement. La prestation de survivant que touchera votre conjoint continuera de bénéficier des hausses de la protection contre l’inflation, de la même manière que votre pension en avait bénéficié.

Si vous avez un conjoint admissible au moment de la retraite, vous pouvez choisir une rente de survivant correspondant à 75 % de votre rente. Votre rente sera alors réduite pour financer la rente plus élevée de survivant. La réduction repose sur des calculs actuariels effectués pour établir le cout supérieur de la prestation de survivant.

Supposons que Rita est mariée et vit avec son conjoint lorsqu’elle prend sa retraite à 62 ans. Sa rente annuelle s’élève à 35 910 $.

 

Au décès de Rita, son conjoint admissible recevra une rente annuelle de survivant d’environ 21 545 $, ce qui correspond à 60 % de la rente de Rita.

 

Si Rita avait opté pour la rente de survivant de 75 %, sa rente annuelle serait réduite à 34 110 $, et son conjoint toucherait une rente annuelle de 25 585 $ après le décès de Rita..

Qu’advient-il si Rita n'a pas de conjoint admissible à la retraite? Ou si son conjoint meurt après le départ à la retraite de Rita et que celle-ci se remarie?

Dans de telles situations, le nouveau conjoint de Rita (le conjoint d’après retraite) devient le conjoint admissible et touchera la prestation de survivant de 60 %, sans frais additionnels. C’est une disposition rarement offerte par les autres régimes de retraite.

Qu’en est-il des enfants de Rita? Si Rita n’a pas de conjoint, mais a des enfants admissibles âgés de moins de 18 ans à son décès, une somme équivalant à 60 % de sa rente leur sera versée, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de 18 ans.

De nombreux participants nous demandent : « Que toucheront mes bénéficiaires? »

Seuls le conjoint ou les enfants sont admissibles à la rente de survivant. Cependant, votre pension comprend une garantie de 60 mois qui pourrait entrainer le versement d’un montant forfaitaire à votre bénéficiaire. Mais cette mesure s’applique uniquement si vous décédez peu de temps après avoir pris votre retraite et que vous n’avez pas de conjoint ou d’enfant admissible.

Cette disposition garantit que le montant total de la rente qui vous est versée, ou qui est versée aux survivants, ne peut être inférieur à 60 fois la rente viagère mensuelle initiale.

Voyons cela dans un scénario avec Rita. Elle meurt trois ans après avoir pris sa retraite, sans conjoint ou enfant admissible. Elle aurait reçu 36 versements de sa rente. Aux termes de la garantie de 60 mois, le bénéficiaire de Rita recevrait un montant correspondant à 60 mois de la rente initiale de Rita, MOINS le montant de la rente que Rita a déjà reçu (trois ans, dans ce scénario).

Dans notre site Web, vous trouverez d’autres renseignements sur la prestation au survivant, y compris en cas de rupture du mariage (avant ou après la retraite). Les liens pertinents au site sont fournis au bas de cette page.

Voici un conseil de nos spécialistes : comme vous le constatez, le Régime est financé afin de verser une rente viagère aux participants et une rente de survivant aux conjoints admissibles.

Si vous voulez laisser un peu d’argent à vos enfants, il serait bon d’examiner votre assurance et votre succession dans le cadre de la planification de votre retraite. Vous pourriez ainsi utiliser une partie de votre rente pour acheter une police d’assurance vie, qui vous permet de laisser quelque chose à vos enfants.
Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Comment sont établies les rentes de l’État? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions. .

Vidéo no 8 – En quoi consistent les pensions de l’état?

Vous devez faire votre demande de pensions du gouvernement séparément

Rendez-vous sur le site Web de Service Canada pour obtenir de plus amples information et une estimation de votre prestation du RPC et pour faire la demande de ces prestations publiques.

www.canada.ca (Cliquez sur Régime de pensions du Canada ou Pension de la Sécurité de la vieillesse.) Ou composez le 1-800-O-CANADA

Transcription en français

Question 8 : Comment sont établies les rentes de l’État?

Dans le cadre de votre planification de retraite, vous devrez chercher à obtenir tous les renseignements pertinents au sujet de vos rentes de l’État, et de leur incidence sur votre revenu total à la retraite.

Le Régime de pensions du Canada, le RPC en bref, est le régime national de pensions auquel vous avez cotisé pendant toutes vos années de travail. Vous toucherez une rente viagère fondée sur le total de vos salaires en carrière.

La Sécurité de la vieillesse (SV) n'est pas un régime de pension. Il s'agit d'une prestation fondée uniquement sur des critères de résidence, et non vos salaires.

Vous pouvez commencer à toucher la pension du RPC à 65 ans. Cela dit, le RPC offre quelques options pour la date du début des prestations.

Vous pouvez commencer à toucher votre prestation dès 60 ans, sous réserve d’une réduction de 7,2 % par année jusqu’à 65 ans. Toucher une rente anticipée du RPC n’a aucune incidence sur votre rente du Régime des CAAT.

Vous avez aussi la possibilité de reporter au-delà de 65 ans le début de la pension du RPC. Votre pension sera alors augmentée de 8,4 % par année après votre 65e anniversaire. Donc si vous commencez à toucher votre rente à 70 ans, celle-ci augmentera jusqu’à 42 %. Par contre, vous ne toucherez aucune rente pendant cinq ans.

Saviez‑vous que si vous êtes âgé d’au moins 60 ans et que vous travaillez encore, vous pouvez toucher votre pension du RPC, même si vous cotisez encore à ce régime? Votre rente du RPC sera alors réduite et vos cotisations au RPC vous permettront d’acquérir une prestation après-retraite, c’est-à-dire une prestation supplémentaire qui vous sera versée à la retraite.

Le calcul de votre pension du RPC se fonde sur vos salaires de carrière. Celle-ci correspond à environ 25 % de vos salaires moyens de carrière jusqu’à concurrence du MGAP, et elle devrait passer à 33 % d'ici 2025. Les hausses seront faites progressivement dès 2019, et s’appliqueront uniquement sur le salaire futur.

En 2018, la pension maximale du RPC est de 13 610 $ par année, soit 1 134.17 $ par mois. La pension moyenne est de 7 700 $ par année, soit 641.67 $ par mois.

Jetons maintenant un coup d'oeil à la prestation de la Sécurité de la vieillesse.

Le droit à la prestation est fondé sur des critères de résidence au Canada : vous devez être âgé d’au moins 65 ans, détenir la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente et vivre au Canada depuis au moins 10 ans.

Vous ne pouvez toucher des prestations de la SV avant 65 ans, mais vous pouvez repousser le début de celle-ci jusqu'à 70 ans. Votre pension sera alors augmentée de 7,2 % par année après votre 65e anniversaire. Si votre revenu est supérieur à un certain seuil, une part de votre pension fera l’objet d’une récupération.

Veuillez consulter le site www.canada.ca pour en savoir davantage sur le Régime de pensions du Canada et la Sécurité de la vieillesse.

Vous vous souvenez de Rita, présente dans les précédentes vidéos? La voici de nouveau. Elle met la dernière main aux calculs de son revenu total à la retraite dans le cadre de sa planification. 

Elle veut commencer à toucher sa rente du Régime des CAAT à 62 ans. Elle doit cependant décider si elle veut commencer à toucher sa pension du RPC au même moment.

Sa pension du RPC serait réduite si elle commence à la toucher à 62 ans; par contre, elle la toucherait pendant trois ans de plus que si elle attend jusqu’à 65 ans.

Rita sait qu’elle peut prendre en même temps une retraite anticipée avec le Régime des CAAT, ainsi que recevoir une prestation de raccordement ET une rente anticipée du RPC.

Le problème de Rita est donc celui-ci : devrait‑elle commencer à toucher sa pension du RPC plus tôt avec une réduction, ou attendre trois ans et se passer de ce revenu supplémentaire? Chaque participant doit opter pour la solution qui lui convient le mieux.

Rita décide de prendre sa retraite à 62 ans et de toucher sa rente du Régime des CAAT à ce moment, mais d’attendre à 65 ans pour toucher ses prestations du RPC et de SV.

Rita ayant maintenant fait son choix, examinons en détail l’incidence des paiements du RPC et de SV sur son revenu de retraite total et revenu de retraite cible. Nous avons vu que le revenu de remplacement visé par Rita correspond à environ 60 % de son revenu avant retraite.

À 62 ans, Rita commencera à toucher sa rente viagère du Régime des CAAT et sa prestation de raccordement pendant trois ans, soit jusqu’à son 65e anniversaire.

Uniquement avec ces deux prestations, Rita aura une rente annuelle dépassant légèrement 48 000 $, ce qui représente environ 62 % de son revenu avant la retraite, ce qui est supérieur à son revenu de retraite cible.

À 65 ans, la prestation de raccordement prendra fin, mais elle commencera à toucher sa rente du RPC et sa prestation de SV.

Si Rita touche la rente moyenne du RPC et la prestation maximale de SV, elle aura un revenu annuel d’environ 50 650 $, ce qui correspond à 65 % de son revenu avant retraite, et dépasse son objectif intégral.

Voici un autre conseil de spécialiste.

Votre rente est imposable; l’impôt est déduit à la source. C’est la même chose que pour votre salaire, duquel est déduit l’impôt sur le revenu.

À votre retraite, nous vous enverrons un relevé T4A qui vous servira à préparer votre déclaration de revenus et à déterminer si vous devez payer de l’impôt ou recevoir un remboursement. N’oubliez pas de vérifier si vous bénéficiez de crédits d’impôt disponibles. Par exemple, le fractionnement du revenu permet au conjoint dont le revenu est le plus élevé de « fractionner » son revenu et de le transférer à son conjoint afin de réduire l’impôt total à payer. 

Le fractionnement du revenu peut réduire ou éliminer la récupération de la SV, car vous passerez à une fourchette d’imposition inférieure. Comme cela pourrait être avantageux, prenez le temps de vérifier si cette mesure est valable pour vous.

Consultez le site Web du gouvernement du Canada pour en savoir davantage sur les rentes d’État ou pour en faire la demande. Vous devriez faire votre demande environ six mois avant la date voulue du début des prestations.

Merci d’avoir été là. N’hésitez pas à visionner notre prochaine vidéo, « Que dois-je faire pour commencer? »

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions.

Vidéo no 9 – Que dois-je faire pour commencer?

Soyez toujours les premiers informés

Abonnez-vous à Mon Infolien sur la pension pour toujours être informés des dernières nouvelles touchant votre Régime. Les nouveaux abonnés reçoivent un exemplaire du Compte à rebours avant le départ à la retraite, qui expose les étapes de la planification de la retraite, afin de faciliter vos démarches.

Notre service aux participants est là pour répondre à vos interrogations. Pour toute question, écrivez à member@caatpension.on.ca.

Transcription en français

Question 9 : Que dois-je faire pour commencer?

Nous allons maintenant passer en revue les cinq principales mesures à prendre lors de la préparation de votre retraite.

Il n’est jamais trop tôt pour planifier sa retraite.

Commencez par consulter le site Web du Régime des CAAT. Vous y trouverez de nombreuses ressources pour faciliter la planification de votre retraite.

Vous pouvez obtenir une estimation de votre rente à l'aide de notre calculatrice de la rente en trois étapes.

Si vous partez à la retraite dans moins de cinq ans, nous serons en mesure de vous donner une estimation selon trois différents scénarios. Vous devez télécharger un formulaire sur notre site Web avant de commencer.

Notre site Web fournit en outre des vidéos, des pages et des brochures à télécharger, qui vous expliquent tout en détail, des cotisations à la planification de la retraite.

Pour toute question personnelle, communiquez avec notre service d’assistance, par téléphone ou par courriel. Nous avons des spécialistes qui sont disponibles pour répondre à vos questions sur la pension.

Communiquez également avec Service Canada pour obtenir une estimation de votre prestation du RPC.  

Vous trouverez un lien sur la page, sous les vidéos.

Durant votre participation au Régime des CAAT, vous avez peut-être eu des périodes d’interruption, pour un congé de longue durée par exemple.

Vous avez peut-être travaillé pour un employeur participant au Régime des CAAT avant de participer au Régime, ou vous avez travaillé pour un autre employeur offrant un régime enregistré de retraite canadien.

Si cela est votre cas et que votre employeur participe au Régime des CAAT, vous pourriez optimiser votre rente en rachetant ou transférant vos services antérieurs au Régime des CAAT. Un tel rachat ou transfert peut accroitre votre service, et vous procurer une rente plus élevée. Et si votre objectif est de prendre une retraite anticipée sans réduction, le rachat constitue un pas dans cette direction.

Si la possibilité de rachat de service vous intéresse, consultez notre site Web (LIEN) et utilisez la calculatrice du cout actuariel pour obtenir une estimation du cout de votre rachat, cela vous aidera.

Tout rachat doit être fait avant votre départ à la retraite ou votre cessation d'emploi, car la procédure peut prendre des mois. Si vous détenez des services passés, vous pouvez les racheter. Nous vous recommandons de le faire dès maintenant.

Consultez également votre dernier Relevé pour savoir s’il vous reste des possibilités de rachat.
Alors que la date de votre retraite s’approche, vous devrez commencer à préciser vos plans.

Nous vous suggérons de prendre le temps d’examiner votre Relevé annuel afin de vous assurer que le Régime dispose de renseignements à jour sur votre conjoint et votre état civil.

Il est de bonne pratique de désigner un bénéficiaire, par exemple vos enfants adultes, au cas où il vous arriverait quelque chose, à vous et à votre conjoint. Votre bénéficiaire pourrait toucher une somme si vous décédiez peu après votre départ à la retraite.

Si vous travaillez, vous pouvez désigner un bénéficiaire en utilisant le formulaire Changement de données disponible dans notre site Web. Si vous êtes à la retraite, vous devez utiliser un autre formulaire pour le faire.

Il se peut que votre rente fasse partie des biens à répartir en cas de séparation ou de divorce. Vous devez informer le Régime si les modalités de votre séparation exigent le versement d’une partie de votre rente à votre ex-conjoint. La cause première des retards dans le versement de votre pension est le fait d’une documentation incomplète sur la rupture du mariage. Si vous avez mis fin à un mariage, assurez-vous que le Régime des CAAT dispose des renseignements pertinents.

Vous trouverez plus d’information à ce sujet sur notre site Web; des liens sont fournis sous la vidéo.

Revoyez vos besoins en assurances. De nombreuses compagnies d'assurance offrent des rabais aux personnes âgées, et vos besoins peuvent avoir changé – par exemple, vous utiliserez sans doute moins votre voiture, ce qui pourrait vous faire économiser.

Dès que vous aurez décidé du moment de votre retraite, commencez les préparatifs de trois à six mois avant le début souhaité du versement de la rente.

Votre service de RH vous remettra un formulaire à remplir. Lorsqu'il nous l’acheminera, nous enclencherons le processus. Nous vous enverrons ensuite un document décrivant vos options, afin de vous aider à faire vos choix finaux.

Vous devrez aussi voir avec votre employeur à quel régime d’avantages sociaux vous pourriez être admissible.

Vous devrez faire votre demande de prestations gouvernementales directement à Service Canada. N'oubliez pas de demander ces prestations de trois à six mois avant la date de versement souhaitée.

La dernière étape? Profitez de votre retraite et touchez votre rente!

Votre rente du Régime des CAAT est versée le premier jour de chaque mois directement dans votre compte bancaire.

Si vous prenez une retraite anticipée, votre rente viagère et votre prestation de raccordement sont regroupées en un seul versement.

Les paiements de pension sont toujours libellés en dollars canadiens.

Si vous prévoyez vivre à l’étranger, ce serait une bonne idée de laisser ouvert votre compte bancaire canadien afin de pouvoir y accéder de partout dans le monde.

La Banque CIBC Mellon est notre agent responsable du versement des rentes et vous recevrez d’elle des envois périodiques au cours de votre retraite. Cela signifie que tout envoi sur lequel figure le logo CIBC Mellon concerne probablement votre rente; ouvrez-le pour en prendre connaissance!

À votre retraite, nous communiquerons encore avec vous.

Nous vous enverrons votre Relevé annuel, qui indique le montant de la rente versée pendant l’année, ainsi que toute hausse de la protection contre l’inflation.

De votre côté, tenez-nous à jour de tout changement de vos données bancaires, état civil ou adresse.

Consultez notre site Web pour vous inscrire à notre service de nouvelles sur la retraite envoyées par courriel, intitulé Mon Infolien sur la pension. Les abonnés au service sont les premières personnes à recevoir toutes les nouvelles concernant le Régime des CAAT.

Nous avons terminé la série de présentations sur la planification de la retraite.

Merci d’avoir été là.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez visionner toute la série de séances dans la section « Planification de la retraite – vidéos ». N'hésitez pas à communiquer avec nous pour toute question.

Cette vidéo sur la planification de la retraite est fondée sur les dispositions du Régime en vigueur le 1er janvier 2018. Vous trouverez beaucoup d’autres renseignements et détails sur notre site Web, y compris les modalités du Régime qui régit toutes nos actions.

 

Les vidéos de planification de la retraite sont en vigueur à compter du 1er juillet 2016. Une description juridique détaillée des dispositions du régime figure dans le texte du régime. Si cette information diffère, le texte du Régime régira.


Travaillez-vous à temps plein ou à titre contractuel?l

Le Régime de retraite des CAAT lance DBplus, un régime de retraite à prestations déterminées conçu pour les employés autres que régulier à temps plein (AQRTP) qui travaillent à temps partiel ou à titre contractuel. Il offre une rente viagère sure, et plus encore. Tous les participants AQRTP passeront au Régime DBplus le 1er janvier 2019.

Visitez la page de DBplus pour découvrez comment DBplus maximisera les rentes viagères des participants AQRTP. Pendant que vous y êtes, visionnez les vidéos et inscrivez-vous aux webinaires à venir pour en apprendre davantage.