DBplus offre des revenus de retraite à un plus grand nombre de Canadiens

Publié pour les retraités, le 3 janvier 2020

La sécurité des prestations est la priorité du Régime des CAAT et elle constitue un domaine d’intérêt clé pour ses dirigeants. La constitution de réserves et la diversification de la participation du Régime sont quelques-unes des façons dont le Régime gère les risques pour demeurer solide et pertinent pour les participants actuels et futurs. L’instauration de DBplus représente l’un des éléments qui permettent au Régime de se renouveler pour répondre à l’évolution du milieu de travail.

Le premier employeur à adhérer à DBplus était la Torstar Corporation, le 1er octobre 2018. Dans l’année qui a suivi, le Régime des CAAT a accueilli treize nouvelles sociétés grâce à sa conception innovante DBplus. Cet été, le Régime des CAAT a accueilli Postmedia, La Presse Canadienne, le Cross Cultural Learner Centre (CCLC) de London et Klos Concepts. Depuis le 1er juillet 2019, environ 3 400 employés et participants aux régimes de retraite de Postmedia, 600 employés et participants aux régimes de retraite de La Presse Canadienne et 90 employés du CCLC sont participants à DBplus. Plus récemment, en automne, le Régime a accueilli de nouveaux participants de l’Université de la Saskatchewan et de Community Living Toronto. Autour de 1 300 participants du régime de retraite non universitaire de l’Université de la Saskatchewan et de ses collèges affiliés se sont joints au Régime des CAAT le 1er septembre 2019; 700 participants de Community Living Toronto ont pour leur part adhéré le 1er octobre.

À compter de la date de leur adhésion, les employés de l’Université de la Saskatchewan et de CCLC cotiseront dorénavant au Régime des CAAT, alors que Postmedia, La Presse Canadienne et Community Living Toronto se sont joints au Régime après que les participants ont consenti à la fusion de l’actif et du passif de leurs régimes de retraite à prestations déterminées antérieurs avec le Régime des CAAT. Des demandes ont été présentées à l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers pour l’approbation du transfert des actifs et des passifs des régimes – un total de 700 millions de dollars pour les trois fusions. Nous sommes fiers de l’oeuvre que réalise le Régime de retraite des CAAT en vue de pourvoir aux travailleurs canadiens un revenu suffisant à la retraite.