Les grandes priorités stratégiques du Régime

Publié pour les participants, le 21 juin 2017

Sécurité des prestations. Taux de cotisation stables. Équité entre les générations de participants.

Il ne s’agit pas de phrases creuses, mais des grandes priorités des dirigeants du Régime des CAAT et des composantes essentielles d’un régime de retraite à prestations déterminées (PD) moderne. En l’absence d’une, les deux autres seraient difficiles à atteindre et à maintenir.

Dans le présent article, cinq des dirigeants du Régime expliquent pourquoi la sécurité des prestations, la stabilité des cotisations et l’équité entre les générations de participants sont essentielles pour la sécurité à long terme du Régime de retraite des CAAT.

  • Harry Gibbs siège au Conseil depuis 2003 en tant que représentant des employeurs, où il donne le point de vue d’un professionnel de l’investissement comptant plus de 55 ans d’expérience de l’industrie des placements.
  • Brian Tamblyn, participant à la retraite du Régime, représente les employeurs au Comité de parrainage. Il a travaillé pendant 30 ans au Collège Georgian, dont 13 ans à titre de président et directeur général.
  • Bill Kuehnbaum est un participant à la retraite du Régime et un fiduciaire des employés depuis 2016. Ancien professeur de mathématiques au Collège Cambrian, il a été le premier vice-président/trésorier du SEFPO. 
  • Gretchen Van Riesen est fiduciaire des employeurs depuis 2015. Elle est une spécialiste des régimes de retraite et compte plus de 40 ans d’expérience à titre de consultante dans le secteur des pensions et des avantages sociaux d'entreprise, et ce, tant au sujet de la création ou de la gestion d’un régime de retraite que de l’investissement de ses actifs.   
  • Rasho Donchev est fiduciaire des employés depuis 2015. Participant au Régime des CAAT, il travaille au Collège Centennial et est président de la section locale 559 du SEFPO. 

Trois objectifs communs assurent la sécurité

1. Sécurité des prestations

La mission du Régime est d'accroitre la sécurité financière des participants retraités en garantissant le versement de prestations satisfaisantes et sures au moyen de taux de cotisation stables et appropriés. La sécurité des prestations est primordiale pour les participants qui veulent être assurés de la sécurité de leur pension de retraite. Les membres du Conseil des fiduciaires et du Comité de parrainage sont conscients de ce fait et savent que les participants et les employeurs n’ont pas des ressources illimitées et veulent tirer une bonne valeur de leurs cotisations.

Comme le précise Bill Kuehnbaum, les participants utilisent leur argent pour cotiser à leur future pension, et ils s’attendent à ce que les prestations qu’ils accumulent correspondent à celles qu’ils recevront.

Rasho Donchev ajoute qu’il est important que le Régime assure la sécurité des prestations, de sorte qu'il puisse répondre aux besoins des participants lorsqu’ils épargnent pour la retraite et lorsqu’ils reçoivent leur rente.

Le niveau de financement du Régime est une composante clé de la sécurité des prestations. À l’heure actuelle, le Régime des CAAT est capitalisé à hauteur de 113 % .

Vos cotisations sont déductibles d’impôt et votre employeur verse des cotisations égales aux vôtres. 

2. Taux de cotisation stables

Les participants actifs et les employeurs se partagent également les couts du Régime, et les deux groupes veulent et bénéficient des taux de cotisation stables. Les dirigeants du Régime tiennent aussi à ce que les participants et les employeurs bénéficient d’une bonne valeur de leurs cotisations sans que cela nuise à la sécurité du Régime. À cette fin, ils s’appuient sur une Politique de financement globale qui les aide à prendre des décisions, par exemple sur l’établissement de taux de cotisation afin d'éviter l'instabilité.

La viabilité du Régime ne repose pas uniquement sur la caisse de retraite constituée des cotisations des participants et des employeurs et des revenus de placement réalisés sur ces cotisations. En effet, pour assurer la viabilité du Régime, il est tout aussi important de cerner et de gérer les risques émergents susceptibles d’avoir une incidence sur les obligations au titre des prestations de retraite. Par exemple, le programme général de défense des intérêts du Régime contribue à éviter l’ingérence politique et les critiques du modèle de régime PD moderne, et fait de nos participants des champions de notre Régime.

Harry Gibbs reconnait que la stabilité des cotisations constitue une des pierres angulaires de la gestion efficace et durable de la caisse de retraite, mais qu'elle représente parfois un objectif difficile à atteindre et exige « une attention soutenue et constante ». 

3. Équité entre les participants

L’équité entre les différents groupes et générations de participants s'avère un objectif majeur de la viabilité à long terme d’un régime de retraite. Les iniquités réelles ou perçues entre les participants, fondées sur des facteurs tels que l’âge, le groupe professionnel ou la durée de la participation peuvent avoir un effet déstabilisant sur la perception qu'ont les participants de la valeur de leur régime de retraite. L’un des points forts du Régime des CAAT réside dans le fait qu’il est délibérément axé sur l’équité entre les cotisations versées et les prestations reçues par les participants. À cette fin, le Groupe de travail sur l’examen de l’équité du Régime, un sous-comité composé de dirigeants du Régime, a mené en 2016 son deuxième examen des dispositions relatives aux prestations en ce qui concerne l'équité entre les générations et les groupes de participants. À la lumière des recommandations du Groupe de travail, des modifications au Régime ont été approuvées et mises en œuvre pour corriger des inégalités mineures.

Comme l’a souligné Gretchen Van Riesen : « L’iniquité entre les générations peut entrainer une pression sociale et politique imprévue et importune qui nous pousse à prendre des mesures qui ne sont peut-être pas dans l'intérêt supérieur des participants et des employeurs ».

Brian Tamblyn affirme que la conception du Régime doit éviter « qu’une génération ne subventionne pas les plus anciennes, ce qui donne lieu à des taux de cotisation ingérables ».

Trois composantes clés

La sécurité des prestations, la stabilité des cotisations et l’équité entre les participants sont interreliées, et les régimes PD modernes comme le Régime des CAAT, c’est‑à‑dire ceux avec gouvernance conjointe et partage des risques et des couts, sont bien placés pour offrir des rentes sures aux participants à un cout raisonnable.

Brian Tamblyn sait que le maintien de la viabilité du Régime est une tâche complexe, mais aussi que les régimes de retraite à gouvernance et à couts partagés « sont plus pertinents que jamais ».