50 faits qui ont jalonné ces 50 ans

Publié pour les participants, le 6 décembre 2017

Notre 50e anniversaire a été un évènement marquant de l'année, au cours de laquelle le Régime a accueilli de nouveaux employeurs du réseau collégial de l'Ontario et d'ailleurs. Avec ces 15 derniers faits, nous mettons fin à notre série « 50 faits » et profitons de l’occasion pour méditer sur notre histoire et la pertinence constante du Régime pour ses participants.

Cinq faits au sujet des prestations de survivant

Le Régime de retraite des CAAT est conçu pour offrir une rente viagère à ses participants retraités. Il offre également une rente viagère de survivant au conjoint survivant admissible d’un participant et des prestations de survivant aux enfants, si le participant n’a pas de conjoint, sans frais supplémentaires. Nos sondages annuels auprès des participants montrent que les prestations de survivant figurent parmi les caractéristiques les plus populaires du Régime des CAAT.

36

Les pensions de survivant des conjoints admissibles étaient offertes par le Régime des CAAT dès la création de celui-ci il y a 50 ans. Une caractéristique des prestations de survivant propre au Régime des CAAT est le fait qu’elles sont offertes au participant sans frais supplémentaires. Dans de nombreux régimes, la rente d’un participant est actuariellement réduite pour procurer une rente survivant de 60 % au survivant, mais cela n'est pas le cas avec le Régime des CAAT. 

37

Le Régime comprend des prestations de survivant pour les enfants à charge âgés de moins de 18 ans, si le participant n'a pas de conjoint. Il s’agit d’une autre caractéristique qu'offre le Régime depuis ses débuts. 

38

En 1974, la définition de « conjoint » a été élargie pour inclure un conjoint de fait.  

39

En 1999, dès que la loi l’a autorisé, le Régime a modifié la définition de conjoint pour y inclure les relations avec un conjoint de même sexe. 

40

Le Régime tient compte du fait que tous les participants n’ont pas de conjoint à la retraite, et que certains ont un conjoint qui décède avant eux. En 1996, le Régime a donc ajouté une caractéristique unique, au cas où un participant retraité commence une relation maritale après sa retraite. Si cette situation s’applique et que vous êtes marié ou en union de fait au moment de votre décès, votre conjoint reçoit une prestation de survivant. Il s’agit d’une caractéristique rarement offerte par les autres régimes de retraite.

Cinq faits au sujet des services validables

Vous savez probablement que le service ouvrant droit à pension est un élément clé du calcul de votre rente : plus le service validable est élevé, plus votre rente sera élevée. Le service ouvrant droit à pension constitue également un facteur important de votre admissibilité à une rente anticipée sans réduction et du calcul du montant du rajustement de retraite anticipée si vous commencez à toucher votre rente avant d’atteindre la date de la retraite sans réduction. Voici cinq autres faits au sujet des services validables.

41

Les Canadiens sont susceptibles de travailler pour de multiples employeurs au cours de leur carrière, ce qui rend difficile l’accumulation d’une rente adéquate. C'est pour cette raison qu'en 2008 le Régime des CAAT a amélioré ses caractéristiques de transférabilité en permettant aux participants de transférer dans le Régime des CAAT les services acquis dans n'importe quel régime de retraite agréé (RRA) canadien. Cela permet à un plus grand nombre de participants de regrouper leur service ouvrant droit à pension, de toucher une rente plus élevée du Régime des CAAT et de se rapprocher davantage de la date de la retraite anticipée.

42

Dans le cadre de l’élargissement de la transférabilité, nous offrons également aux participants la possibilité de racheter les services acquis dans n'importe quel régime de retraite à cotisations déterminées (CD) canadien. Auparavant, les transferts se limitaient aux régimes de retraite à prestations déterminées. En intégrant des régimes à cotisations déterminées, le Régime offre à plus de participants une marge de manœuvre pour se constituer une rente de grande valeur dans le régime à prestations déterminées qu'est le Régime des CAAT.

43

En 2010, les conditions de dates rattachées au rachat de services ont été écartées, créant ainsi un système de rachat ouvert. Cela permet aux participants de racheter tout service accumulé auprès d'un employeur participant avant d’adhérer au Régime, et ainsi d’augmenter leur service admissible. 

44

Également en 2010, le Régime a lancé la « calculatrice du cout actuariel » pour permettre aux participants d’estimer le cout de rachat d'une période de service. Cet outil en ligne permet aux participants d’estimer eux‑mêmes le cout de rachat de toutes les périodes de service admissibles ou d’estimer le nombre d'années de service qu'ils pourront racheter avec leurs fonds (accumulés dans un autre véhicule d’épargne). En utilisant l’outil, les participants peuvent voir si le rachat est avantageux. S’ils veulent exécuter le rachat, il leur suffit de remplir les formulaires pertinents disponibles avec la calculatrice. Depuis son lancement, la calculatrice est très utilisée et des milliers d’estimations sont effectuées chaque année. En 2017, la calculatrice a été mise à jour afin que les participants puissent obtenir des estimations de cout pour d’autres types de rachat de périodes de service.  

45

Auparavant, le Régime des CAAT plafonnait les services validables que pouvaient accumuler les participants. Avant 2005, les participants ne pouvaient accumuler que 35 années de service ouvrant droit à pension pour leur rente, même s’ils participaient au Régime depuis plus longtemps. En 2005, le Régime des CAAT a éliminé le « plafond de 35 ans », de sorte que les participants qui continuent de travailler puissent accumuler des services jusqu’au 30 novembre de l’année au cours de laquelle ils atteignent 71 ans (l'âge de début de la pension imposé par le gouvernement fédéral).

Un riche passé et une vision pour notre avenir

Pour la septième année consécutive, le Régime a augmenté ses réserves et les projections à long terme indiquent qu’il demeurera entièrement capitalisé. Nous nous engageons à assurer la sécurité des prestations, la stabilité des cotisations et l’équité entre les participants. Pour notre dernier volet de la série « 50 faits », voici quelques faits historiques sur le Régime, ainsi qu'un coup d'œil sur l’avenir.

46

 Au cours de ses 50 premières années d'existence, près de 70 000 Ontariens ont été des participants actifs du Régime à un moment donné de leur vie. À l’heure actuelle, près de 29 000 participants actifs accumulent de précieux droits à retraite avec le Régime.

47

À la première évaluation actuarielle du Régime à la fin de 1968, il y avait deux participants retraités. Le Régime compte maintenant plus de 16 000 participants retraités. Chaque participant retraité reçoit une rente, versée chaque mois jusqu'à son décès. 

48

On prévoit que le participant moyen du Régime des CAAT vivra plus longtemps que la moyenne nationale. On anticipe que le participant actif moyen vivra jusqu’à l’âge de 90 ans. Le participant le plus âgé du Régime a vécu jusqu’à 103 ans.

49

En 2017, nous avons lancé une nouvelle séance sur la planification de la retraite, offerte sous forme de présentations sur place, de videos en demande, de webinaires à l'heure du diner et d'évènements régionaux le samedi. Les évènements régionaux sont ouverts aux participants et à leur conjoint; à ce jour, plus de 1 000 participants accompagnés de leur conjoint y ont assisté. Plus de 2 000 participants ont assisté à une présentation sur campus, plus de 500 ont participé à un webinaire et plus de 1 500 ont visionné les vidéos à la demande. Nous nous réjouissons à l’idée de continuer à offrir à un plus large public ces séances populaires et très utiles.  

50

Dans les prochaines années, le Régime continuera d'offrir des rentes viagères sures à ses participants, à des taux de cotisation raisonnable et stable. Selon la plus récente étude de modélisation de l'actif-passif du Régime, celui-ci affiche une probabilité de 98 % d'être entièrement capitalisé dans 20 ans. Le Régime des CAAT, un modèle de régime PD moderne, demeure pertinent, en offrant à ses participants les rentes sures  que les Canadiens veulent et pour lesquelles ils sont prêts à payer. Devenez champion des régime de retraite.

​​